Le nouveau Mont-Calme

A la suite du concours lancé en juin 2017, à l’unanimité, le jury recommande au maître de l’ouvrage de poursuivre, avec ses auteurs, l’étude du projet numéro 16 « Pietra Serena », de l'atelier d21 + Carlos Ostolaza.
Image

La parcelle se situe entre deux éléments paysagers de caractère opposé. D’un côté on trouve la rue du Bugnon, un axe très urbain, et de l’autre la lisière du Calvaire, la nature.

Le volume, conçu comme une roche, répond à cet environnement en créant un front urbain sur la rue de Bugnon avec une placette conviviale et un grand jardin avec une terrasse en continuité avec la lisière. 

L’entrée principale se situe en prolongement de cette placette. Grâce à sa perméabilité, le hall relie visuellement la ville avec la nature. Au cœur de cet espace se trouve un atrium qui met en relation tous les étages.

L’étage type est composé de deux ailes. Les chambres rayonnent autour d’un noyau central. Ce noyau permet une déambulation en boucle ponctuée par plusieurs échappées visuelles.

Les espaces communs s’organisent au centre de l’étage avec une double orientation. Au dernier étage s’ouvre une terrasse avec une vue dégagée sur la ville et le lac. La façade est composée par d’éléments en béton préfabriqué avec différentes profondeurs. Ce jeu de décalage lui confère un caractère tectonique.


équipe: atelier D21 + Carlos Ostolaza

Implantation

La parcelle proposée dans le concours se situe à mi-chemin entre deux environnements de caractère diamétralement opposé. A l’est se trouve un grand axe urbain avec l’agitation et les bruits que suppose l’activité d’une ville alors qu’à l’ouest se dévoile la nature avec son calme et sa lisière de forêt.

Cette implantation a pour but de faire ressortir le caractère antinomique du site et essaie d’y répondre de manière optimale avec, d’une part, un front urbain donnant sur la rue du Bugnon et d’autre part, avec un grand jardin permettant d’assurer la continuité avec la lisière.

Le bâtiment se présente sous forme d’un volume rocheux scindé par une faille. Un léger mouvement tectonique permet la création de deux espaces extérieurs; une placette d’entrée en contact avec la rue et une terrasse reliée au grand jardin.

 

Accès et circulation

L’accès principal se situe dans la faille en prolongation de la placette.

Le jardin peut être directement aperçu depuis l’entrée grâce à la transparence du rez-de-chaussée.

L’entrée des livraisons se situe à côté de la cuisine proche de l’entrée principale.

Une troisième entrée dédiée exclusivement au personnel à l’est, en face de la rue de Bugnon, est reliée et en relation avec le parking en surface.

Phases de construction

Lors de la première phase, la construction de l’Aile Est permet de maintenir l’ensemble de l’EMS actuel en activité.

Une fois cette aile exécutée, le transfert de l’actuel bâtiment sud au nouveau bâtiment aura lieu et la démolition de l’ancien bâtiment sera ainsi possible.

Puis le nouvel EMS sera complété par l’Aile Ouest et le bâtiment nord sera enfin libéré.

La distribution de ce nouvel EMS permet d’avoir 66 lits lors de la première phase. Hall, cafétéria, salle à manger polyvalente, CAT et locaux communautaires au rez-de-chaussée et la plupart des bureaux avec leur entrée indépendante, vestiaires et locaux techniques seront aménagés au rez inférieur. Une construction efficace se fera grâce à des panneaux préfabriqués en façade ce qui permettra une exécution rapide des phases du chantier.

 

Matérialisation

Le concept solide et compact du bâtiment se manifeste aussi dans les façades.

Des éléments en béton préfabriqué avec un jeu de décalage animent la façade et lui confèrent un caractère tectonique.

Les panneaux sandwich permettent une simplicité et rationalité de mise en œuvre et réduisent le temps d’exécution ainsi que les nuisances sonores du chantier.

La fenêtre, en bois massif ajoute un caractère chaleureux à l’ensemble minéral.

Elle est conçue en deux profondeurs différentes : la partie fixe à l’extérieur crée un espace à l’intérieur que le résident peut aisément s’approprier alors que la partie extérieure — la fenêtre ouvrante avec une partie fixe jusqu’à un mètre — permet à l’utilisateur de l’utiliser comme balcon.

Un store en projection en toile assure la protection solaire et octroie à l’ensemble un caractère domestique.

Distribution du programme

Le bâtiment est composé de deux ailes qui correspondent aux différentes phases d’exécution. Tous les espaces communautaires de l’EMS prennent place au rez-de-chaussée. Le hall d’entrée met en relation visuelle la placette d’entrée avec le jardin. Au cœur de ce dispositif, se trouve un atrium qui relie les différents étages en vertical et favorise ainsi la relation entre les résidents.

Les salles à manger sont en contact direct avec la cuisine et la salle polyvalente et bénéficient d’une triple orientation vers le jardin.

La cuisine se situe côté nord-ouest avec son propre accès alors que le CAT, les locaux coiffure, dentiste, etc. sont organisés côté nord-est en lien avec la placette et la rue de Bugnon.

Chaque aile dispose d’un noyau central avec les circulations verticales.

Au rez inférieur, les bureaux s’ouvrent sur le côté sud-est et bénéficient d’un accès indépendant.

Tous les dépôts et la technique du bâtiment se situent au rez inférieur.

Le parking souterrain est positionné à l’est et comprend un accès direct par l’entrée existante en face de l’Avenue Montagibert.

On trouve une unité de soins par étage qui se repartit en une unité de vie pour chaque aile. La salle à manger et la salle de colloques se regroupent au centre du bâtiment avec l’atrium et créent une relation visuelle ainsi qu’une double orientation entre la placette et le jardin.

Au cœur de chaque unité de vie, se trouve le noyau central permettant une déambulation en boucle, animé par le séjour, ainsi que plusieurs échappées visuelles. Au dernier étage, se situent l’unité de vie composée de dix lits, le grand atelier ainsi que la salle de musique qui bénéficie d’un accès indépendant. Le décalage volumétrique des deux parties du bâtiment permet la création d’une magnifique terrasse côté jardin avec une vue dégagée sur la ville et le lac.

Sur cette terrasse se trouve le jardin thérapeutique accessible à l’ensemble des autres résidents sans passer par l’unité de dix chambres.

Chronologie du projet

Lancement du concours

Le concours est lancé pour le projet de réalisation de deux nouveaux bâtiments

Juin 2017

Décembre 2017

Résultat du concours

A l’unanimité, le jury recommande au maître de l’ouvrage de poursuivre, avec ses auteurs, l’étude du projet numéro 16 « Pietra Serena », de l'atelier d21 + Carlos Ostolaza.

Première commission de projet

La commission de projet s'est réunie pour la première fois à Mont-Calme en présence des architectes

Janvier 2018

Février 2018

Seconde commission de projet

La commission de projet s'est réunie à Mont-Calme en présence des architectes

Première séance du groupe de travail

Première séance avec les membres du groupe de travail

Avril 2018

Mai 2018

Troisième commission de projet

La commission de projet s'est réunie à Mont-Calme en présence des architectes

Quatrième commission de projet

La commission de projet s'est réunie à Mont-Calme en présence des architectes

Juin 2018

Partner 1
© 2018 Fondation Mont-Calme Tous droits réservés.